Une histoire qui en entraîne une autre - Maggy Stafford
Maggy Stafford

Depuis toute petite, j'aime écrire. J'ai un journal intime qui m'accompagne depuis plus de 10 ans maintenant. Mon besoin de communiquer ne cessant de grandir, j'ai voulu le transporter ici. J'ai tellement de choses à dire, il y a tellement de choses qui me passionnent, qui m'inspirent que je souhaite les partager avec vous. L'idée de vous savoir là, à me suivre, à lire mes aventures, mes critiques, mes idées fera en sorte que je souhaiterai partager de plus en plus avec vous tous. J'espère que vous aurez autant de plaisir à me lire que j'en aurai à vous écrire.

Une histoire qui en entraîne une autre

Une histoire qui en entraîne une autre - Maggy Stafford

En tant qu’infirmière, j’ai des horaires impossibles qui empêchent toute vie sociale en dehors de l’hôpital. Toutefois, malgré toutes mes contraintes, j’adore mon travail, car il me permet de rencontrer toute sorte de personnes extraordinaires. Quand ils me racontent leurs histoires, c’est comme une fenêtre qui s’ouvre sur l’extérieur pour moi, qui suis littéralement coincée entre quatre murs. Malheureusement, ce n’est pas avec des histoires que l’on fonde une famille.

Premier pas dans la rencontre en ligne

Un jour, en m’occupant d’une patiente qui avait était admise pour une appendicite, elle me raconte qu’une de ses amies qui est dentiste Côte-Vertu, avait décidé de sauter le pas, et s’était inscrite sur un site de rencontre en ligne. Quelques mois après, elle a trouvé son âme sœur et se marie. En entendant cela, j’avais du mal à ne pas m’imaginer en train de flirter avec un bel inconnu sur un chat en ligne. À ma pause de midi, je me suis inscrite sur le même site de rencontre que l’amie de ma patiente, et remplis directement le profil comme exigé. Peu de temps après, je constate déjà que j’ai suscité l’intérêt du sexe opposé. J’ai répondu à quelques messages, mais malheureusement, je ne me suis pas encore senti prête pour un rendez-vous. Il me fallait du temps. Quelques jours plus tard, à ma grande surprise, je reçois un message d’un de mes collègues, via le site, m’invitant à le rejoindre pour dîner à la cafétéria du rez-de-chaussée. Curieuse, je descendis pour le voir, tout en nourrissant quelques espoirs, car je l’avais déjà remarqué, mais cela n’avait jamais semblé réciproque.

En ligne, c’est bien ; en vrai, c’est mieux

En entrant dans la cafétéria, il me fit tout de suite signe de s’approcher, et bizarrement, il m’a eu l’air d’être nerveux que d’habitude. Arrivée à sa table, je m’installais en face de lui tranquillement, et je me commande à dîner. J’entamais directement la discussion pour briser la glace. Je lui demandais alors, depuis quand il était inscrit et s’il avait déjà fait quelques rencontres. C’est là qu’il m’apprend qu’il s’était inscrit le jour même en apprenant par un collègue que j’étais membre moi-même, et qu’il cherchait déjà depuis un moment, le moyen de m’aborder, sans vraiment y arriver. C’était une simple coïncidence ou le destin ? Je ne sais pas vraiment. Le plus surprenant dans tout cela, c’est ce qu’on peut faire pour attirer l’attention d’une personne que l’on voit tous les jours. En lui avouant que moi aussi, j’avais un œil sur lui depuis quelque temps, nous nous sommes mis à rire. Bien que n’étant pas dans le même service, nous avons fait en sorte que nos heures de gardes coïncident. Maintenant, nous vivons ensemble et on envisage même de se marier.