Notre belle nouvelle vie - Maggy Stafford
Maggy Stafford

Depuis toute petite, j'aime écrire. J'ai un journal intime qui m'accompagne depuis plus de 10 ans maintenant. Mon besoin de communiquer ne cessant de grandir, j'ai voulu le transporter ici. J'ai tellement de choses à dire, il y a tellement de choses qui me passionnent, qui m'inspirent que je souhaite les partager avec vous. L'idée de vous savoir là, à me suivre, à lire mes aventures, mes critiques, mes idées fera en sorte que je souhaiterai partager de plus en plus avec vous tous. J'espère que vous aurez autant de plaisir à me lire que j'en aurai à vous écrire.

Notre belle nouvelle vie

Depuis que nous sommes entrées à l’université, ma sœur et moi, avons toujours travaillé dans le restaurant familial sur le Plateau Mont-Royal. Mes parents tiennent ce restaurant depuis notre jeune âge. En temps normal, j'étais assignée à la caisse, pendant que ma sœur travaillait aux cuisines. Après mes quatre ans d’études, nos parents nous ont passé le relais. Atteint d’un cancer non détecté, mon père mourut brusquement lors de son transport vers l’hôpital, suite à un malaise. Ma mère ne s’en était jamais vraiment remise, alors ma sœur et moi avons décidé de continuer à garder la bonne réputation que le restaurant s’était forgé au fil du temps. Aujourd’hui, ma mère vit avec nous, et j’aide au déménagement de nos nouveaux locaux situés dans le Vieux-Port de Montréal. Là-bas, nous tenterons de nous refaire une nouvelle clientèle afin d’offrir des plats plus diversifiés. Ma sœur voudrait aussi agrandir le local, afin de pouvoir y inclure une salle de réception.

Le nouveau local et nos affinités

Notre vie a complètement basculé il y a six mois, soit à la suite de nos recherches à ma sœur et moi. Nous avons rencontré un homme qui était prêteur privé, et qui disait pouvoir nous aider. En un peu moins d’un an, nos efforts nous ont permis d’acheter un immeuble situé en plein coeur de la ville. Par rapport à notre local situé à Plateau Mont-Royal, l’espace que nous avons acheté est définitivement plus grand et mieux situé. Les clients n’auront donc plus à faire la file pour pouvoir s’asseoir. On recrute, on s’installe, on repeint et on déménage. Chacune de son côté, nous remplissons les tâches et travaux à effectuer avant le mois de juillet. En effet, après cette période, les touristes vont arriver, et ma famille compte séduire les visiteurs locaux et internationaux, et ainsi, augmenter l’affluence de notre petite entreprise familiale. Je suis à la fin de ma cinquième année, et notre héritage familial s’ouvre sur de nouvelles perspectives.

Le vent du changement nous a tous touchés

Pendant le déménagement, je pouvais remarquer que ma mère avait beaucoup participé. D’habitude, elle aurait choisi de rester à la maison, mais depuis ces derniers mois, elle est plus joviale, plus entreprenante, et plus motivée à tourner la page. C’est comme si le charme du Vieux-Port l’avait conquis. Ma soeur, elle, confirme son statut de chef-cuisinier avec sa toque et l'énergie qu’elle donne à son équipe. Diplômée en hôtellerie, son enthousiasme assure de nous ramener encore plus de nouveaux clients. Pour ma part, les postes de gérante, ainsi que de comptable m’ont été donnés. Il faut croire que j’ai toujours aimé tenir la caisse du restaurant à mes débuts. Toutefois, gérer du personnel révèle d’une toute autre expérience, et sur ce point, j’ai encore du travail à faire.