Mon amour pour les petits animaux domestiques - Maggy Stafford
Maggy Stafford

Depuis toute petite, j'aime écrire. J'ai un journal intime qui m'accompagne depuis plus de 10 ans maintenant. Mon besoin de communiquer ne cessant de grandir, j'ai voulu le transporter ici. J'ai tellement de choses à dire, il y a tellement de choses qui me passionnent, qui m'inspirent que je souhaite les partager avec vous. L'idée de vous savoir là, à me suivre, à lire mes aventures, mes critiques, mes idées fera en sorte que je souhaiterai partager de plus en plus avec vous tous. J'espère que vous aurez autant de plaisir à me lire que j'en aurai à vous écrire.

Mon amour pour les petits animaux domestiques

Mon amour pour les petits animaux domestiques - Maggy Stafford

Depuis ma jeunesse, j’ai toujours eu un animal de compagnie. Un hamster, des chats, un poisson rouge, j’avais même des tortues et des lapins. Contrainte d’abandonner ces petites créatures lors de mes fréquents déménagements, je n’avais plus qu’un petit chat, très joueur et très câlin. Le petit compagnon de mes soirées qui vient me réveiller le matin avec ses petits ronronnements et sa patte venante me piétiner. Bref, un vrai petit amour qui me suit partout dans la maison. Un soir, passant devant l’animalerie du coin, j’aperçus un petit chien tout blanc, adorable et tout mignon. Sans faire trop attention, je passais mon chemin. Arrivée à la maison, toujours le même rituel, mon petit chaton qui vient m’accueillir à la porte, je le prends dans mes bras, le caresse et le dépose pour lui réchauffer son lait. Et là, une petite frayeur m’envahit lorsque je découvre une meute de fourmis, dévalant son bol et se gavant des restes de nourriture de mon petit chat. Alors, il me fallait contacter un exterminateur. Le lendemain, en revenant du bureau de mon conseiller financier Québec, je repasse devant la boutique, et le revoilà encore ce petit chien, tout adorable jouant avec sa petite balle colorée dans la petite niche au-devant de la vitrine. Cette fois-ci, je me suis arrêté pour l’admirer, et le pauvre petit toutou s’arrêtait immédiatement de jouer et me fixa à travers la vitrine, tout en remuant sa petite queue. Je décidais d’aller, de ce fait, à sa rencontre dans la boutique. Le petit chien me fixant des yeux jappait de plus en plus fort, j’approchais de lui tout en le caressant, et il se calma. Le vendeur voyant la scène s’approcha de moi en souriant, et me dit tout bas : « Ce petit chien vous aime madame ! » Sans demander le reste, je lui posais quelques questions, sur la race, quel âge il a, est-il vermifugé et vacciné, etc. Le vendeur me tendit alors un petit carnet où tout du petit chiot y figure, il a tout juste trois mois, et il est tout à fait en parfaite santé. Ainsi, je décidais sans réfléchir de l’acheter. Arrivée à la maison, comme d’habitude, le chat venait me chercher à l’entrée, mais cette fois-ci, il avait peur, ses poils hérissaient, et il s’est mis à miauler bizarrement à la vue de cette nouvelle boule de poil. J’ai déposé délicatement le petit chien au sol, tandis que le chat s’approchait de lui en le reniflant. Les rôles se sont inversés, le petit chien avait à son tour peur de cette bête qui lui tournait autour. Je les laissais un instant faire connaissance, et au bout d’un moment, ils se sont mis à jouer ensemble. Le chien poursuivait le chat qui lui faisait semblant de fuir. Et moi, à la vue de ces deux petits, je me suis dite : « Bienvenu à la maison petite boule de poil ! »