Le déménagement qui s'annonce... - Maggy Stafford
Maggy Stafford

Depuis toute petite, j'aime écrire. J'ai un journal intime qui m'accompagne depuis plus de 10 ans maintenant. Mon besoin de communiquer ne cessant de grandir, j'ai voulu le transporter ici. J'ai tellement de choses à dire, il y a tellement de choses qui me passionnent, qui m'inspirent que je souhaite les partager avec vous. L'idée de vous savoir là, à me suivre, à lire mes aventures, mes critiques, mes idées fera en sorte que je souhaiterai partager de plus en plus avec vous tous. J'espère que vous aurez autant de plaisir à me lire que j'en aurai à vous écrire.

Le déménagement qui s'annonce...

Le déménagement qui s'annonce... - Maggy Stafford

Cette année, nous allons devoir déménager. Ma fille doit poursuivre ses études et nous devons nous rapprocher de Montréal pour que tout ne devienne pas trop compliqué. J’ai passé plus de trois mois à passer en revue les annonces immobilières, puis j’ai visité plus de vingt appartements, et finalement, nous avons fini par nous mettre tous d’accord pour l’un d’entre eux, juste à côté de l’université.

Il est lumineux, c’était un critère très important pour moi. Mais aussi spacieux, ce point-là n’était pas négociable pour mon mari. Ma fille « souhaitait », exigeait serait plus juste, avoir sa propre salle de bain, et j’avoue que vu le temps qu’elle y passe chaque matin, c’était finalement un critère tout aussi indispensable.

L’appartement me plaît beaucoup, parce qu’il est exposé Est, Sud et Ouest. Toute la journée, il est ensoleillé. Pour m’en assurer, je suis allée le visiter plusieurs fois à des heures différentes de la journée. Et chaque fois, j’ai été agréablement surprise par la lumière qui entrait dans ce lieu. Je crois que c’est le point qui m’a réellement convaincue. Il y a une grande terrasse fasse au salon, si bien, que nous pourrons prendre nos dîners et nos soupers dehors, chaque fois que le soleil sera là. Et chaque pièce dispose de porte-fenêtre et d’un balcon. Aussi, les rideaux extérieur terrasse sont tous en bois, et me plaisent beaucoup. Je suis certaine que je me plairai beaucoup dans ce nouvel endroit.

Ma fille est très enthousiaste pour partir de la maison dans laquelle nous vivons depuis de nombreuses années. Elle est en pleine campagne, et Juliette a souvent envie de sortir pour passer du temps avec ses amies. Depuis trois ans maintenant, vivre loin de la ville, s’avère beaucoup moins pratique que précédemment. À Montréal, elle pourra être beaucoup plus indépendante qu’elle ne l’est aujourd’hui. Mais il est vrai que cet aspect me fait peur parfois, je ne sais pas si je suis vraiment prêtre à ça.

Cependant, pour préparer les cartons il y a déjà beaucoup moins d’enthousiasme ! Jusqu’à présent, personne n’a souhaité m’aider. Alors il est vrai que j’ai prévenu que je m’occuperais des affaires communes, mais que chacun devrait s’organiser pour faire les cartons qui le concernent… Je doute que nous soyons tous prêts pour la date fatidique, parce que nous déménageons dans moins de deux semaines, et rien n’est prêt !

À vrai dire, je ne suis pas certaine que la situation sera bien gérée…