Juliette à Biarritz - Maggy Stafford
Maggy Stafford

Depuis toute petite, j'aime écrire. J'ai un journal intime qui m'accompagne depuis plus de 10 ans maintenant. Mon besoin de communiquer ne cessant de grandir, j'ai voulu le transporter ici. J'ai tellement de choses à dire, il y a tellement de choses qui me passionnent, qui m'inspirent que je souhaite les partager avec vous. L'idée de vous savoir là, à me suivre, à lire mes aventures, mes critiques, mes idées fera en sorte que je souhaiterai partager de plus en plus avec vous tous. J'espère que vous aurez autant de plaisir à me lire que j'en aurai à vous écrire.

Juliette à Biarritz

Juliette à Biarritz - Maggy Stafford

Demain, c’est le grand départ. Ma fille quitte la maison pour passer trois mois dans le sud-ouest de la France, à Biarritz. Elle y est déjà partie l’année dernière dans le cadre d’un échange scolaire pour trois semaines, et nous avons sympathisé avec sa famille d’accueil.

Depuis, nous nous contactons très régulièrement. Ils sont venus à Montréal lors des vacances de Pâques, et nous irons tous pour les prochaines vacances de février. Mais entre-temps, il a été convenu que Juliette passera tout l’été chez eux. Elle est ravie bien sûr, c’était d’ailleurs une demande de sa part : Juliette et Sarah, son amie française, avaient pensé à tout avant d’émettre cette suggestion.

Demain, elle prend donc l’avion pour retrouver la France. Nous avons préparé son sac ensemble. Elle ne voulait emporter que des robes et des shorts, mais Charline, la maman de Sarah, m’explique qu’il fait souvent frais le soir, les températures passent en dessous des vingt degrés… Ici, nous sommes habitués à beaucoup moins, Sarah saura parfaitement s’accommoder des températures locales, mais en bord de mer, il est toujours préférable d’avoir des gilets et des jeans. Je lui ai glissé un livre que j’ai commandé sur le net : le guide du routard pour le sud-ouest. Avant de le lui laisser, je me suis installée sur la terrasse, sous l’abri soleil toile, et l’ai lu. Je dois dire que j’ai hâte de découvrir Biarritz moi aussi. Il semble que la côte soit fabuleuse, très pittoresque, ciselée et fleurie d’hortensias. L’acacia est l’arbre que l’on retrouve partout en ville comme en bord de plage, ce doit être magnifique. Les maisons semblent souvent fleuries de bougainvilliers aux couleurs vives. Et dans les terres, les petits villages ont dû rester typiques parce que les photos montrent des maisons aux colombages peints en vert, rouge, ou bleu. Sur certaines façades, on peut voir des piments qui sèchent au soleil les uns accrochés aux autres et qui descendent en cascade le long des murs.

J’avoue que j’espère que le mois de février sera ensoleillé, ce serait l’idéal pour découvrir la région.

Charline m’a expliqué qu’elle avait déjà pensé à tout un programme lors de notre venue. Nous irons découvrir aussi l’Espagne et ses tapas, puisque Biarritz est à la frontière espagnole. Les pages de surfeurs nous dépayseront tout autant que la cuisine locale qui semble se composée de spécialités tant sucrées que salées.

Je suis déjà pressée de faire moi aussi ma valise pour prendre l’avion, mais avant ça, je vais attendre avec impatience le retour de ma Juliette, alors qu’elle n’est pas encore partie.